Expert d'oeuvre d'art en ligne

Votre estimation en 24H

Les Palaces aux enchères

Lets clic
30 mai 2022
Temps de lecture : 3 mn

Si la fascination qu’exercent les hôtels de luxe n’est pas nouvelle, les ventes d’objets et de mobilier les garnissant le sont déjà plus !

Les palaces du monde entier mènent une course aux étoiles étonnante. Et pour tenir leur rang et conserver leur image haut de gamme, ils ne donnent pas dans la demi-mesure ! Ces dernières années, nombreux d’entre eux se sont lancés dans des travaux de rénovation titanesques souvent précédés de ventes aux enchères de tout ou partie de leur intérieur.

Bar du Crillon sculpté par César vendu 311 000€

Compte tenu du faible nombre de palaces (les critères d’attribution du label sont draconiens !), ces ventes font date. Quand le Crillon, le Lutetia ou le Ritz annoncent un chantier de rénovation, des amateurs des cinq continents se précipitent. Car au-delà des meubles de style et de la vaisselle chiffrée se cachent parfois des trésors insoupçonnés. Et si l’on ajoute l’ « effet palace », unique en son genre, alors les enchérisseurs peuvent littéralement perdre la tête. Pour les habitués comme pour ceux qui ne pourront jamais se payer une nuit dans ces havres du luxe, c’est l’opportunité rêvée d’emporter un peu de la grande histoire de ces lieux mythiques. Pour les maisons de ventes en revanche, c’est souvent un casse-tête logistique incroyable. Pour les hôtels, l’objectif est simple : faire place nette rapidement afin de pouvoir redémarrer leur activité dès que possible !

Deux Cendriers du Ritz vendus 2 400€

Le Trianon Palace de Versailles en 2007, le Crillon et le Plaza-Athénée en 2013, le Lutetia en 2014, le Ritz en 2018… il s’agit souvent de ventes dites « en gants blanc », ou autrement dit que tous les lots proposés ont trouvé preneur. Lors de la vente du Royal Monceau à Paris en 2008, près de 10 000 visiteurs ont pu admirer les 2 300 lots. Il fallait compter environ 70 000 € pour une table de milieu en marbre et de 1 100 à 2 000 € pour du linge griffé « RM ». Il faut dite que l’hôtel en lui-même est un véritable morceau d’histoire : quartier général d’Eisenhower en 1945, refuge de Michel Polnareff qui y a composé son tube Marylou en hommage à une standardiste de la réception, terre d’accueil de la famille de Lionel Messi à peine arrivé au PSG, pied-à-terre de Céline Dion pour ses tournées européennes…

Meuble Patrick Jouin Plaza Athénée vendu 28 000€

Mais rénover un palace ne signifie pas toujours tout vendre ! Preuve en est avec le Ritz, place Vendôme, qui a fermé en 2012 pour une campagne de restauration et un lifting grand luxe de 27 mois. A l’époque, son propriétaire, le milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed n’a pas jugé utile d’organiser une vente pour libérer de l’espace. En revanche, à l’occasion d’un inventaire, un tableau auquel personne n’avait prêté attention a été redécouvert dans la suite autrefois occupée par Coco Chanel : une toile de Charles Le Brun, peintre de Louis XIV, vendue 1,44 million € à Paris en 2013 !

D.A.C.