J'aimerais faire estimer :








    Vous avez un Raymond Hains (1926-2005) ?

    Philob l'estime gratuitement.

    Raymond Hains (1926-2005)

    Philobinfo
    La dernière vente
    14 224

    Sans titre, affiche lacérée

    La cote
    https://www.philob.com/wp-content/uploads/2021/09/Groupe-424.png
    Peintures :
    de 5 000 à 150 000 €
    Dessins :
    de 2 000 à 50 000 €

    Sculptures :
    de 5 000 à 150 000 €

    Gravures :
    de 500 à 2 000 €
    Photographies :
    de 1 000 à 10 000 €

    Philobaba
    Un besoin d'estimation ?

    Vous possédez un Raymond Hains et souhaitez en connaître le prix ? La communauté d’expertise Philob, constituée de spécialistes de renom, vous l’estiment gratuitement. Une fois sa valeur déterminée et son authenticité confirmée, Philob vous propose des solutions de vente simples, fiables et sécurisées afin d’en tirer le meilleur prix sur le marché international.

     

    Philobitude
    Considéré comme l'un des fondateurs du mouvement Nouveau Réalisme
    https://www.philob.com/wp-content/uploads/2021/12/Hains_portrait.jpg
    Hains est né en 1926 à Saint-Brieuc, en Bretagne, et a grandi dans une famille d'artistes. Il a étudié l'architecture et a commencé à travailler comme graphiste avant de se tourner vers l'art.

    Dans les années 1950, Hains a commencé à créer des collages et des assemblages d’objets trouvés, qu’il a utilisés pour créer des œuvres d’art abstraites et politiquement chargées.

    En 1960, Hains a été l’un des artistes fondateurs du mouvement Nouveau Réalisme, qui a été fondé par le célèbre artiste français Yves Klein. Le mouvement était centré sur l’utilisation de matériaux trouvés pour créer des œuvres d’art, et comprenait des artistes tels que Arman, César Baldaccini et Daniel Spoerri.

    Hains a continué à travailler sur des collages et des assemblages d’objets trouvés tout au long de sa carrière, utilisant des matériaux tels que des journaux, des cartes postales, des bâches publicitaires et des panneaux de signalisation. Ses œuvres étaient souvent politiquement chargées, reflétant les préoccupations de la société française de l’époque.

    Dans les années 1970, Hains a commencé à travailler sur des projets de design, notamment la création de mobilier et d’objets décoratifs à partir de matériaux récupérés. Il a également travaillé sur des projets de conception graphique, créant des affiches et des logos pour des clients tels que la chaîne de magasins de mode C&A.

    Au cours des dernières années de sa vie, Hains s’est tourné vers la photographie, utilisant l’appareil photo comme un outil pour documenter les rues de Paris. Il a également créé des assemblages photographiques, en utilisant des photos trouvées pour créer des œuvres d’art abstraites et conceptuelles.

    Hains a exposé ses œuvres dans des galeries et des musées du monde entier, notamment au Centre Pompidou à Paris et au Museum of Modern Art à New York. En 2004, il a reçu le prestigieux prix de l’Ordre national du Mérite pour sa contribution à la vie artistique de la France.

    Hains est considéré comme l’un des artistes les plus importants de la scène artistique française du XXe siècle. Son utilisation créative de matériaux trouvés pour créer des œuvres d’art novatrices a inspiré de nombreux artistes contemporains. Son influence continue de se faire sentir dans le monde de l’art, où son travail est présenté dans des expositions et des collections du monde entier.

    Galerie photos